SNUDI FO section de la Marne
Maison des syndicats 1, place de Verdun 51000 Châlons en Champagne
| 06 61 52 66 37 | SNUDI-FO51@sfr.fr |


PASSAGE D’ÉCHELON ET IMPOSITION
Courrier au ministre
Publié; le 28 février 2019 | Administrateur

Comme nous vous l’avons déjà indiqué avec notre fédération de fonctionnaires, la question des salaires devient particulièrement insupportable pour les personnels qui subissent le gel du point d’indice et la perte de leur pouvoir d’achat.

Dans cette situation, nous souhaitons vous alerter sur un problème important concomitant à la mise en place de PPCR et du prélèvement à la source de l’impôt.

Dans de nombreux départements, les régularisations de passages d’échelons « automatiques »n’ont toujours pas été traitées.

Les services départementaux indiquent que les différences de salaires seront régularisées sur les paies de février ou mars 2019, si bien que des collègues promus à un échelon supérieur au 1er septembre 2018 par exemple n’ont toujours pas vu leur salaire évoluer.

Il est pour nous inadmissible que les passages d’échelon ne soient pas financièrement pris en compte en temps et en heure.
Il n’est en effet pas normal que l’Éducation nationale vive « à crédit » en ne payant pas l’augmentation de salaire dès le changement d’échelon.

De plus, au niveau des impôts, cela fait une différence majeure puisque le paiement d’arriérés de salaire sur l’année civile suivante peut conduire à une imposition sur une tranche d’impôt supérieure.

Mais cette année est particulière puisqu’avec le prélèvement à la source mis en place en 2019, l’année civile 2018 sera une année blanche où les revenus ne seront pas imposés.
Les revenus 2018 payés en retard en 2019 suite à une erreur des services administratifs ne sauraient donc être soumis à l’impôt.

C’est pourquoi nous demandons :

  • que les passages d’échelons soient pris en compte sur le salaire au fur et à mesure et sans retard ;
  • qu’une solution soit trouvée avec la DGFIP pour qu’aucun collègue payé en 2019 de revenus 2018 ne soit imposé sur ces revenus.
  • Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma plus parfaite considération.

Norbert Trichard
Secrétaire général

Montreuil, le 13 février 2019

cale




Documents Liés
PDF - 84.9 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Le ministre utilise le suicide de Christine Renon pour imposer les EPEP et le statut de directeur : honteux et inacceptable !
Projet Macron-Delevoye : jusqu’à 40% de baisse de nos retraites !
Combien faudra-t-il de morts ?
Versement de l’ISAE aux directeurs de SEGPA : victoire du SNUDI-FO
PsyEN EDA : le SNUDI-FO porte les revendications au ministère
Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CT ministériel du 14 mai 2019
Allocution d’Emmanuel Macron : de la fiction à la réalité...
Fonction publique : Grève unitaire et manifestations le 9 mai prochain
« Réforme » des concours, pré-professionnalisation : plus que jamais, retrait du projet de loi Blanquer !
Formation des enseignants : les annonces du Ministre s’inscrivent dans le projet de destruction de la Fonction publique
Pulvérisation des statuts d’enseignants, dont celui de PE, suppression des directeurs et des écoles
Un amendement qui programme la disparition de l’école maternelle de la République
Courrier au ministre
19 mars - Communiqué des organisations syndicales et de jeunesse
Les Établissements publics des savoirs fondamentaux, une arme de destruction massive du statut de PE et de l’école publique
Courrier de la FNEC au ministre
7 février 2019 : tous à Matignon pour nos revendications ! Le gouvernement doit lâcher !
Nous voulons la satisfaction des revendications, pas un débat !
Rentrée 2019 dans les écoles : le tour de passe-passe du ministre !
Déclaration de la C.E. confédérale FO du 13 décembre
1 | 2 | 3 | 4 |>
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo