SNUDI FO section de la Marne
Maison des syndicats 1, place de Verdun 51000 Châlons en Champagne
| 06 61 52 66 37 | SNUDI-FO51@sfr.fr |


Non à la précarité dans la fonction publique Non au blocage du point d’indice et salaire au mérite
Publié; le 3 octobre 2017, mis à jour le 29 novembre 2017 | Administrateur

Le gouvernement annonce le blocage à nouveau de la valeur du point d’indice alors que l’inflation officielle est d’au moins 1 % l’an, et que la perte de pouvoir d’achat s’élève à 16 % depuis 2010. De plus, le gouvernement entend déconnecter la valeur du point d‘indice dans les trois versants de la fonction publique rompant ainsi l’unité de toute la fonction publique et ses agents.
Ces dispositifs visent à détruire les droits et règles collectifs en disloquant le statut général de la Fonction publique. Tout comme la réforme du Code du travail, il s’agit d’individualiser les droits collectifs.

À cela s’ajoute le rétablissement du jour de carence, l’augmentation des retenues pour pension au 1er janvier de 7,85 % à 10,29 %, la hausse de la CSG de 7,5 à 9,2 % qui organise la fiscalisation des cotisations sociales et menace directement la Sécurité sociale

Non à PPCR : non à la remise en cause des droits collectifs

L’évaluation à la tête du client portera sur nos relations avec les collectivités territoriales. C’est l’instauration du salaire au mérite annoncé par le gouvernement.
Avec la disparition de la notation chiffrée, ce sont les barèmes qui disparaissent. Dans ces conditions comment seront organisés le mouvement, les promotions, les départs en stage de formation ou de spécialisation ?

Non au licenciement de 150 000 contrats aidés

Le gouvernement n’a pas attendu la signature des ordonnances pour mettre en œuvre « la facilitation des licenciements  » avec le vaste plan « social  » qui affecte 20 000 postes de contrats aidés supprimés. Le ministre de l’Action et des Comptes publics annonce la suppression de 1600 postes dans la Fonction publique d’État en 2018, 120 000 pour toute la Fonction publique durant le quinquennat.
Cette logique est la même que celle des ordonnances : destruction des droits des salariés, priorité à l’accord d’entreprise, le recours élargi au CDD, fusion des instances représentatives du personnel, contournement des syndicats notamment avec le référendum à l’initiative de l’employeur. C’est la raison pour laquelle la confédération FO prépare « une mobilisation interprofessionnelle avant la ratification des ordonnances ».

Non à la Territorialisation et à la casse des statuts

Le décret Blanquer sur les rythmes scolaires, les évaluations CP sans texte réglementaire tout comme pour les CP à 12, la décision du recteur d’Orléans de modifier le calendrier scolaire en dehors du cadre national : C’est l’autonomie des territoires sous la tutelle des élus locaux.

  • Défense du statut général et des statuts particuliers ;
  • Augmentation immédiate de 16 % de la valeur du point d’indice ;
  • Non à l’augmentation de la CSG-financement de la protection sociale par les cotisations ;
  • Non au jour de carence ;
  • Réemploi de tous les contrats aidés ;
  • Ouverture de la liste complémentaire et titularisation des contractuels ;
  • Retrait des ordonnances Macron.
    Montreuil, le 3 octobre 2017
cale




Documents Liés
PDF - 497.4 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Versement de l’ISAE aux directeurs de SEGPA : victoire du SNUDI-FO
PsyEN EDA : le SNUDI-FO porte les revendications au ministère
Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO au CT ministériel du 14 mai 2019
Allocution d’Emmanuel Macron : de la fiction à la réalité...
Fonction publique : Grève unitaire et manifestations le 9 mai prochain
« Réforme » des concours, pré-professionnalisation : plus que jamais, retrait du projet de loi Blanquer !
Formation des enseignants : les annonces du Ministre s’inscrivent dans le projet de destruction de la Fonction publique
Pulvérisation des statuts d’enseignants, dont celui de PE, suppression des directeurs et des écoles
Un amendement qui programme la disparition de l’école maternelle de la République
Courrier au ministre
19 mars - Communiqué des organisations syndicales et de jeunesse
Les Établissements publics des savoirs fondamentaux, une arme de destruction massive du statut de PE et de l’école publique
Courrier de la FNEC au ministre
7 février 2019 : tous à Matignon pour nos revendications ! Le gouvernement doit lâcher !
Nous voulons la satisfaction des revendications, pas un débat !
Rentrée 2019 dans les écoles : le tour de passe-passe du ministre !
Déclaration de la C.E. confédérale FO du 13 décembre
Lettre ouverte au ministre de l’Education nationale
FORCE OUVRIERE EN POLE POSITION A LA FONCTION PUBLIQUE DE L’ETAT !
Élections professionnelles : FORCE OUVRIÈRE confirme sa progression à tous les niveaux
1 | 2 | 3 |>
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo